Hatred, Madness and Dreams. [Terminé]

Aller en bas

Hatred, Madness and Dreams. [Terminé]

Message par Ludwig Ziegler le Mar 27 Juin - 10:14

L'obscurité propre à la nuit, l'ombre qui s'est abattue sur la ville, c'est ici que je résidais à présent, c'est dans ce sombre voile qu'est la nuit que je réalisais mes actes mortuaires. Je marchais lentement dans les ruelles, je n'avais pas vraiment de réel objectif, mais une chose était sure, si un civil avait la malchance de croiser mon chemin ce sera la dernière fois pour lui, et plus personne ne le reverra.

Le silence, le mutisme, c'est ce que je suis, un être qui n'utilise pas le bruit, un monstre silencieux, marchant dans la pénombre sans but justifié. La haine est ma seule motivation, je déteste les humains encore plus qu'eux ne me détestent, et le premier que je croise va comprendre que je suis furieux et qu'il ne faut pas me croiser quand je le suis. ma force physique me permet de maîtriser n'importe qui très facilement, mais la force n'est pas toujours la seule source de puissance, il faut aussi être intelligent et être rapide dans ses actions, si jamais plus fort, plus rapide ou plus intelligent que moi se présente cela risque d'être ardu.

En marchant lentement dans l'ombre, quelque chose fit son entrée dans mon champ de vision, un objet long, une sorte de barre en fer cassée à une extrémité, et c'est après avoir observé en détail l'objet pendant deux ou trois secondes que je m'en emparais, m'armant au cas ou ça tournais au vinaigre, avant de continuer mon chemin. J'était étrangement seul, il n'y avait pas grand monde, tant mieux pour les faibles, ils font bien de ne pas venir ici, parce que j'aurais pas hésité à les exécuter sur place.

C'est donc armé de ma lance de fortune que je continuais ma balade dans les ombres des ruelles, les personnes qui portaient un peu attention à ce qu'il se passe dans l'obscurité pouvaient remarquer une ombre se déplacer d'un endroit à un autre, une silhouette noire qui marchait.
avatar
Ludwig Ziegler

Messages : 17
Date d'inscription : 22/06/2017
Localisation : là ou on ne souhaite pas me voir

Évolution
Niveau globale: 3
Expérience:
0/40  (0/40)
Point de vie:
6/6  (6/6)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hatred, Madness and Dreams. [Terminé]

Message par Smile.dog le Mar 27 Juin - 11:14

Ah l'Europe, revenir dans cette région rappelait pas mal d'amusants souvenirs à Smile.dog, bien que dans l'immédiat il n'était pas vraiment venu pour faire du tourisme évidemment.

Graçe a l'une de ses photos, il avait put venir ici en pleine nuiit, dommage, la maison de la personne ayant la photo sur son ordinateur, se située en ville, notre creepypasta, si elle voulait être discrète, ne pouvait donc pas les faire hurler....ou alors...un peu...a la fin...
Ah non...meilleur idée...

En attendant que le père, de toute une famille de rêve américain, se couche, Smiley resta caché dans les combles, imprégnant de plus en plus de folie en lui et cette folie pouvait facilement étre manipulait par Sile dog, s'adressant a l'esprit de l'homme directement.

"Tue les...tu serait tellement mieux sans eux...moins de responsabilités...plus de temps pour toi..."

Le père résistant quelque instant mais n'étant pas vraiment stable mentalement, il fut rapidement entrainé malgré lui dans une série de meurtre des plus amusant, tuant toute sa famille dans leurs lits respectif,d'abords en les égorgeant pour ne pas qu'ils crient, puis en les poignardant de nombreuses fois chacun.

Après tout se réjouissant spectacle, observé de prés par la creepypasta, depuis longtemps descendu des combles, L'homme finit par...Se suicider? Non, non, allons, ça viendrait plus tard, surement dans quelques mois, sans que Smile n'es rien à avoir dedans.

Non, après avoir marquer comme souvent en lettre de sang sur un mur "Spread the world", l'homme appela gentiment la police. Avouant son meurtre et déclinant mème son identité, si c'était pas adorable ça.

Aller, avants que la police n'arrive et que ça devienne ennuyeux, Smile.dog sortit par une fenêtre et marcha tranquillement dans la rue, il n'y avait pas grand monde, et puis, de toute façon,faisant un peu plus que la taille d'un loup, il ne devrait pas trop attirer l'attention, tant qu'on ne voyait pas son immense sourire...
avatar
Smile.dog

Messages : 12
Date d'inscription : 23/06/2017
Age : 26

Évolution
Niveau globale: 2
Expérience:
0/30  (0/30)
Point de vie:
5/5  (5/5)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hatred, Madness and Dreams. [Terminé]

Message par Yumekui Kuro Baku le Mar 27 Juin - 12:48

Un simple civil égocentrique

Qui je suis ? Oh, peut être le savez-vous déjà, peut être n’êtes vous pas au courant, mais je suis certain que l’on me connaît déjà d’une certaine façon ou d’une autre. Grand maître des songes, chef des marchés noirs, le démon des rêves, le marchand de sable, le croque-mitaine, Freddy Krueger, les griffes de la nuit, tellement de surnom que l’on a utilisé pour me qualifier. Je doute que je ne passe inaperçus face à certaines personnes, mais rare sont ceux qui connaissent ma véritable identité. Ou même, encore plus rare sont ceux croyant la vérité à mon sujet. Car après tout, un rêve n’est qu’un tissue de mensonge n’est-ce pas ?

En habit élégant, fascinant et charmant, je me déplace dans la rue sans la moindre gêne dans mes déplacements. Dansant au rythme d’une musique que je fredonne doucement entre mes douces lèvres. Vous voyez très certainement l’être le plus merveilleux qui vous ait été donné de voir. J’en suis flatté que vous me donniez tant de compliment, non arrêtez je vous prie. Non, finalement continuez, c’était mieux avant. Le doux démon, le sublime grand maître de la nuit. Ah, que de nom doux à mes oreilles. Vous charmez chacune de vos conquêtes, d’un simple regard, elles tombent toutes à vos pieds. C’est bien vrai, mais une seule mérite une véritable attention de ma part. Oh, vous êtes tellement inaccessible grand maître. Oui, en effet, je suis inatteignable peut importe votre origine, jamais mon cœur ne vous appartiendra.

Au sens figurer, comme au sens propre quand j’aperçois ce qui se faufile dans la rue. Allons, essayons d’être tout simplement l’homme le plus simpliste du monde. Vous êtes acteurs en plus ? Mais oui voyons, le théâtre est un art auquel je m’exprime. Mais vous êtes tellement parfait ! Je sais, je sais. D’un léger mouvement, je sors de la poche de mon costume de soirée taillé sur mesure, un téléphone portable. Attention, je ne sais absolument pas comment utiliser une telle chose, tout ce que je sais, c’est que les humains le mettent contre leur oreille et se mette à discuter seul comme je peux le faire parfois.

J’avance doucement dans cette ruelle sombre, en pleine nuit, sans la moindre agressivité. Un simple jeune homme ne dépassant pas la vingtaine. Ou même peut être, un enfant aux airs si innocent que ses rêves doivent être délicieux. Et vous, quel sera votre vision de mon apparence ? J’attends de voir ce que vous en pensez, mais je serais toujours, le plus beau que vous ne puissiez imaginer. Une chevelure d’or, aux quelques mèches noirs comme la nuit. Un regard merveilleux, brillant comme le métal le plus précieux. Je traversais cette ruelle, l’objet mécanique contre mes antennes humaines avant de faire semblant de ne remarquer que maintenant, l’homme dans la nuit.

« Oh, bien le bonjour monsieur, dis-je d’une voix toute innocente avant de continuer mon chemin dans la ruelle. J’ajoutais néanmoins juste après mes premières paroles. Qui-a-t-il ? Oh non, ne t’en fais pas, j’ai simplement croisé la route d’un homme bizarre et de son chien, il ne doit pas aimer la lumière de la Lune vu qu’il se cache complètement la peau. »

Comme un simple habitant de cette petite commune d'Europe, je me déplaçais sans prendre garde à qui je venais de rencontrer. Après tout, je ne connais pas l'existence des créatures de la nuit n'est-ce pas ? Je me demande la réaction de ces deux personnages. Deux ? Oh, oui en effet, deux personnages de plus dans ma pièce de théâtre.
avatar
Yumekui Kuro Baku
Admin

Messages : 129
Date d'inscription : 24/04/2017
Age : 21
Localisation : Quelque part, buvant une tasse de thé.

Évolution
Niveau globale: 10
Expérience:
10/110  (10/110)
Point de vie:
10/10  (10/10)

Voir le profil de l'utilisateur http://creepypastarpg.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hatred, Madness and Dreams. [Terminé]

Message par Ludwig Ziegler le Mar 27 Juin - 16:00

Ma marche continuais dans l'obscurité, je n'avais toujours pas d'objectif, j'aurais pu tuer les rares gens qui marchaient dans les rues, mais je me dois de conserver une certaine discrétion, même si pour mon cas il est possible que cela soit un peu compliqué. Je gardais ma lance improvisée sur mon épaule droite, tenue dans ma main droite, je commençais à m'ennuyer et l'envie d'aller cueillir des faibles se faisait de plus en plus grande.

Je commençais à regarder furtivement das les rues éclairées pour voir si il n'y avait pas un faible susceptible de disparaître sans que qui que ce soit ne le remarque. C'est à ce moment qu'il est entré dans mon champ de vision, qui me demandez-vous? Lui, ce truc, concrètement c'est un gros chien ou un gros loup, mais cette bête avait un grand sourire, c'est qui était assez dérangeant vu comme ça. Je suivais lentement la bête du regard avant de détourner mon attention sur autre chose d'un peu moins discret.

On dirait un jeune homme qui téléphone à quelqu'un, il me lança un simple bonjour avant de s'éloigner,annonçant à son interlocuteur qu'il avait rencontré un homme bizarre et son chien... Ce n'est pas mon chien, certes, mais ce n'est pas ma majeure préoccupation. Ce type il était comme tout le monde, il se moque de mon existence, il en a rien à faire de moi, et j'ai bien envie de lui prouver qu'il ne vaut mieux pas ignorer les autres, et surtout pas MOI.

je pris ma barre de fer brisée dans les deux mains, la tenant pointe vers la gauche, puis je me suis mis à marcher en direction du jeune homme, d'abord lentement, puis j'ai légèrement accéléré le pas pour le rattraper, je me moque de savoir qui il est, à mes yeux c'est un faible et les faibles doivent mourir. je me suis rapproché lentement mais sûrement du jeune homme avant de brandir ma barre de fer, objectif? Le frapper à la tête pour le faire tomber, voir l’assommer pour que je puisse le finir proprement.

[HRP]Dé d'attaque/défense pour voir si je réussi à frapper Baku à la tête... Oui Ludwig est suicidaire *sort*[HRP]
avatar
Ludwig Ziegler

Messages : 17
Date d'inscription : 22/06/2017
Localisation : là ou on ne souhaite pas me voir

Évolution
Niveau globale: 3
Expérience:
0/40  (0/40)
Point de vie:
6/6  (6/6)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hatred, Madness and Dreams. [Terminé]

Message par Yumekui Kuro Baku le Mar 27 Juin - 16:00

Le membre 'Ludwig Ziegler' a effectué l'action suivante : Dé du destin


#1 'Dé d'attaque' :


--------------------------------

#2 'Dé de défense' :
avatar
Yumekui Kuro Baku
Admin

Messages : 129
Date d'inscription : 24/04/2017
Age : 21
Localisation : Quelque part, buvant une tasse de thé.

Évolution
Niveau globale: 10
Expérience:
10/110  (10/110)
Point de vie:
10/10  (10/10)

Voir le profil de l'utilisateur http://creepypastarpg.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hatred, Madness and Dreams. [Terminé]

Message par Smile.dog le Mar 27 Juin - 16:19

Smile dog remarque rapidement un homme assez massif qui semblait étrange, pourquoi pas apres tout, il avait rien a faire dans l'immediat, donc autant rester un peu avec lui, enfin c'est ce qu'il comptait faire en tout cas.

Mais il croisérent rapidement un..jeune homme, blond...Qui faisait visiblement semblant d'étre au téléphone, oui semblant, bien qu'un creepypasta, Smile entendait très bien, et aucun sson ne sortait du téléphone, c'était peut etre rien, mais, d'habitude, les gens faisait ca par peur, pour ne pas etre abordé dans la rue, d'autant plus par le malabar à coté du quel il est placé.

Mais lui il ne sentait pas la peur, à par une légère odeur de thé, il ne sentait rien;..Intéressant, ca pourrait etre distrayant.

Avants mème d'attaquer ou d'agir de quelques sorte que ce soit, l'homme massif se tourna vers le jeune et tenta de l'attaquer.

Smile souria d'autant plus et s'assit pour observer les deux "adversaires"

Espéreront juste que ça soit intéressant.
avatar
Smile.dog

Messages : 12
Date d'inscription : 23/06/2017
Age : 26

Évolution
Niveau globale: 2
Expérience:
0/30  (0/30)
Point de vie:
5/5  (5/5)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hatred, Madness and Dreams. [Terminé]

Message par Yumekui Kuro Baku le Mar 27 Juin - 18:07

L'habit ne fait pas le moine


Tient, quel était ce son ? Oh, rien d’autre qu’un pauvre homme perdu dans sa propre philosophie. Je m’étais arrêté quelques instants sur place, avant de me retourner et d’avancer dans l’opposé direction qu’était celle d’origine. Ce fut tellement amusant de discuter avec cette personne au téléphone. Je continuais d’ailleurs mon jeu d’acteur alors qu’une flaque de sang venait de recouvrir le sol où je marchais. Une giclée assez impressionnante même je dois dire, cela a teinté les murs autour de moi et de l’homme perdu. Tient, son chien semble plus intéressant qu’il n’y paraît, il a l’air intelligemment sordide. Oh, je vois, je crois me souvenir de toi le canidé au sourire. Comment te nommes-tu déjà ? Je ne m’en souviens plus très bien, tu n’étais qu’une rumeur après tout, une simple légende de la nuit. Mais depuis que tu as disparus, les choses ont bien changés.

« Oui, écoutes, je vais devoir te laisser, j’ai deux clients assez important qui arrivent. Oui, à tout à l’heure. Je faisais semblant d’appuyer sur un bouton du téléphone et le rangeait ensuite dans la poche de mon costume. Ah, je vous jure, vous devez connaître cela vous aussi non ? La vie de famille et tous ces tracas. Ah non, excusez-moi, vous avez renié les vôtres. »

L’homme qui m’avait attaqué, une barre en fer à la main venait de subir une contre-attaque qu’il n’a pas du voir venir. Sa barre en fer fut littéralement découpée par la lame de ma canne. Sauf que malheureusement, je n’ai pas pu arrêter la lame à temps, et j’ai même touché son épaule gauche dans mon mouvement. Je suis sincèrement désolé, je ne suis pas un combattant d’origine, il y a plein de petits détails qu’il faudrait que j’apprenne pour me défendre. En bref, je pense qu’après un coup pareil, il ne risque pas de recommencer à attaquer comme bon lui semble. D’où venait cette lame ? Je vais vous l’expliquer avec joie.

Lorsque je me ballade à pied, j’ai toujours a porté de moi, une canne blanche assez particulière. Lorsque j’avançais dans cette ruelle, téléphone dans la main, je bloquais cette canne avec le coude tenant le téléphone. Lorsque cet homme a essayé de m’attaquer, de ma plus grande élégance, j’ai déplacé ma seconde main pour venir attraper le haut de ma canne. En tirant sur la poignée et bloquant le manche avec mon coude, j’en ai libéré la lame cachée à l’intérieur. Bien sûr, ceci, il ne l’avait pas vu, ou bien beaucoup trop tard. Ce qui fit que lorsque je changeai brutalement de sens pour revenir en arrière, je balançai mon bras tenant la poignée tout en me décalant de sa charge. J’ai découpé sa barre de fer tout en tranchant son épaule avec. Je prends soin de cette lame tous les jours, mais ce n’est pas ceci qui m’a permit de trancher avec une telle aisance dans du fer. Il s’agit de son matériau dont je ne vous dirais rien aujourd’hui.

Dans ce mouvement circulaire pour changer de direction, on pouvait observer sur mon visage, un air si innocent, que l’on aurait cru que cette action n’était même pas faîtes exprès. La seconde suivante, ma lame était de nouveau dans son fourreau, ne ressemblant plus qu’à une merveilleuse canne blanche sans le moindre défaut. On ne pourrait même pas dire s’il s’agit de bois, de fer ou d’une toute autre matière.

Revenons au temps présent. Alors que tout regard était porté sur l’état du jeune homme, je dépliais d’un tour de passe-passe, une magnifique table ronde et blanche, qui se positionna devant moi avec une chaise blanche qui me permit de m’assoir directement. Un service à thé était placé dans un récipient immaculé de blanc avec quelques détails ma foi, très singulier. On pouvait voir de petites fleurs au centre de chacun des côtés, avec des feuilles bien longues sur toute la longueur prenant racine au niveau de la fleur. Et tous ces objets de blancs, semblaient d’une toute autre réalité, comme inexistant, ni ombre, ni lumière ne se posait dessus. Je pris le temps de sortir un stylo à plume de ma veste, de la même poche où j’ai rangé le précédent téléphone. Et de l’intérieur de mon veston, je sortais deux feuilles sur lesquels étaient inscrit "contrat" en belle écriture, une police lyrique et très distinguée, un peu comme moi entre autre.

« Bien le bonjour, chers clients, disais-je sur un ton amicale tout en observant mes deux collaborateurs de la soirée. Si nous parlions affaires ? »
avatar
Yumekui Kuro Baku
Admin

Messages : 129
Date d'inscription : 24/04/2017
Age : 21
Localisation : Quelque part, buvant une tasse de thé.

Évolution
Niveau globale: 10
Expérience:
10/110  (10/110)
Point de vie:
10/10  (10/10)

Voir le profil de l'utilisateur http://creepypastarpg.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hatred, Madness and Dreams. [Terminé]

Message par Ludwig Ziegler le Mar 27 Juin - 21:20

Je n'avais qu'un seul objectif, le frapper de toute mes force à la tête avec ma barre en fer, et j'ai même pas été foutu de le réaliser correctement, déjà premièrement j'ai raté ma cible, rien de bien anormal jusque là, mais c'est quand j'ai vu mon arme se faire découper en rondelles que je fut surpris. Qu'elle était cette diablerie? Je n'eus même pas le temps de réfléchir à la question que je sentit quelque chose, quelque chose au niveau de mon épaule, c'était étrange, j'avais l'impression que l'air environnant pénétrait ma chair. J'ai donc regardé ce qu'il se passait à mon épaule, c'est à ce moment que j'ai remarqué l'entaille non négligeable qui m'avait été infligée.

Suite à une telle blessure la douleur devrait être intense, et pourtant aucun signe de douleur, je ne bronchait même pas, mon sang avait repeint le mur à côté et avait giclée sur le sol, mais je ne sentait rien, et ce pour une bonne raison: a force de souffrir, on cesse d'avoir mal. Ma seule réaction fut de me redresser et de me retourner pour regarder le jeune homme, il était en train de ranger une lame dans un fourreau, le tout formant une canne, c'était donc lui hein? Je vois, malgré l'absence de douleur la blessure était importante, me battre contre lui à l'heure actuelle serais très mal avisé de ma part.

Je le regardais fixement, sans mot-dire, puis il déploya comme par magie une table avec un service à thé, qu'est-ce qu'il fait? Je n'en sait rien. Il continua son installation en sortant un stylo et deux feuilles, ma curiosité porta mon regard sur les deux feuilles, les deux portaient l'inscription "Contrat", un Contrat? Parler affaire? Qu'est-ce qu'il mijote? Je vais sûrement bientôt le savoir. Je me suis donc rapproché de cet homme sans montrer la moindre once de souffrance suite à la blessure, je regardais les contrats, puis le jeune homme, ma dernière action fut de pencher la tête sur le côté lentement, comme si je voulais en savoir plus sur ses intentions.
avatar
Ludwig Ziegler

Messages : 17
Date d'inscription : 22/06/2017
Localisation : là ou on ne souhaite pas me voir

Évolution
Niveau globale: 3
Expérience:
0/40  (0/40)
Point de vie:
6/6  (6/6)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hatred, Madness and Dreams. [Terminé]

Message par Smile.dog le Mar 27 Juin - 22:00

Smile riccana légèrement en regardant l'attaque se retourner contre son initiateur, l'attaque a coup de barre de fer finit par être un coup de la des plus vif dans l'épaule du malabar.

Eheh c'était prévisible, cependant inattendu, ce jeune était bien plus intéressant qu'il n'y semblait au premier regard.
Bien que l'autre le soit également, mème pas un tressaillement ou un gémissement de douleur suite a la blessure nouvelle, intéressant aussi, ennuyeux, mais intéressant. Et ce qu'ils finirait par gueuler si on le blessait assez? Ou faudrait ils d'autres méthodes?

Alors qu'il s'imaginait des scénario amusant, il vit le blond faire apparaitre par magie, une table et tout un service à thé. Hum, alors que ça commençait si bien il compte juste s'assoir et siroter un thé tranquillement au milieu de la rue? D'ailleurs au loin se faisait entendre des sirénes de police, allant probablement a la maison précédemment visité. Ce qui arracha un petit rire a la creepypasta canine.

Le chien souriant pencha la tète sur le coté dans un crac assez impressionnant, le questionnant du regard en voyant les deux "contrat" sur la table.

avatar
Smile.dog

Messages : 12
Date d'inscription : 23/06/2017
Age : 26

Évolution
Niveau globale: 2
Expérience:
0/30  (0/30)
Point de vie:
5/5  (5/5)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hatred, Madness and Dreams. [Terminé]

Message par Yumekui Kuro Baku le Mer 28 Juin - 11:25

Termes du contrat

« Vous n’êtes pas très bavard dîtes moi, de plus, nous n’avons pas beaucoup de temps si vous voulez mon avis. »

Il est vrai que les sirènes de police résonnaient dans la rue, ils approchaient très rapidement. Mais je vous l’ai déjà dit, je suis inatteignable, les plus en danger actuellement, sont bien ces deux personnages qui se trouvent en face de moi. Pourquoi ? Vous le découvrirez tôt ou tard si vous ne l’aviez pas déjà compris. Alors que ma victime venait de se diriger vers moi, ses blessures disparaissaient comme par magie. Alors, réalité ? Mensonge ? Illusion de l’esprit ? Qu’en est-il vraiment ? Ah, si peu de connaissance pour tant de choix possible. Ne pas connaître ses ennemis est la pire chose à faire quand l’on se lance dans un combat.

Enfin, les papiers ici ne présentaient aucune ligne à part le mot contrat que je vous ai déjà décrit plus tôt. Et au fur et à mesure que le temps passé, les policiers se rapprochaient, alors je ne devais pas être long. Par de simple parole, claire et précise, j’expliquais que ce contrat serait en quelque sorte un moyen de protection de ma part. Si nos amis venaient à se faire capturer, je les libérerais, mais bien sûr, il y a quelque chose derrière tout ça. Un petit quelque chose pour équilibrer la balance, un petit détail amoindrit. Lorsque je vous libérerais, ils devront me payer, en informations. S’ils n’ont pas les informations, je les laisserais croupir en prison pour le restant de leur jour. Et je doute que même avec des pouvoirs, ils puissent s’enfuir des conteneurs des deux organisations. Car après tout, même si je me souviens des capacités étranges du chien, il reste réel.

Entre autre, des informations sur le gène psychopathe, contre la liberté. Et comment récolter des informations sur le gène psychopathe ? Et bien, je dirais en cherchant d’autres créatures de la nuit n’est-ce pas ? Enfin, si ces deux gentils personnages voulaient continuer la discussion, qu’ils me rejoignent un peu plus loin dans la ville, dans un endroit plus calme, comme un parc, caché à l’abris des regards indiscrets, ou un endroit du genre. Alors que la police était si proche que les lumières bleues et rouges des sirènes commençaient à frapper le mur, sur un moment tellement brillant qu’il brouilla la vue de nos amis pendant un simple instant. Lorsqu’il pouvait observer de nouveau, la table, la chaise, le service à thé et le merveilleux personnage que je suis, n’était plus. Pourtant, j’étais toujours là, si près d’eux, qu’ils n’en croiraient pas leurs oreilles si je leur témoignais de ma position. Où suis-je ? La question ne se pose pas. Pour le moment, courrait, les policiers sont là.
avatar
Yumekui Kuro Baku
Admin

Messages : 129
Date d'inscription : 24/04/2017
Age : 21
Localisation : Quelque part, buvant une tasse de thé.

Évolution
Niveau globale: 10
Expérience:
10/110  (10/110)
Point de vie:
10/10  (10/10)

Voir le profil de l'utilisateur http://creepypastarpg.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hatred, Madness and Dreams. [Terminé]

Message par Ludwig Ziegler le Mer 28 Juin - 20:07

Je regardais l'homme assis avec son thé alors qu'il nous expliquait, qu'il nous expliquait quoi? Qu'il nous expliquait quels étaient les termes du contrat. En somme, si on signait le contrat, nous étions sous sa protection, il viendrait nous libérer si nous étions enfermés, mais en échange nous devions lui donnez des infos sur le gène Psychopathe à chaque fois qu'il nous rencontre. Ma position actuelle montrait clairement que j'étais en train de réfléchir à la chose, est-ce que j'allais signer ce contrat ou est-ce que je n'allais pas le faire? C'était une question à se poser.

Mais alors que j'était en pleine réflexion, le bruit des sirènes de plus en plus fort se mit à retentir, mon regard se tourna en direction des bruits, la police, elle était toute proche et se rapprochait de notre position. Pendant mon moment d'observation il y eu un flash, je ne voyais plus rien pendant un instant, et quand je recouvris la vue l'homme avait disparu, de la téléportation? Non c'était beaucoup trop irréaliste. Non, je n'avais pas le temps de réfléchir à ça, la police arrive et si je ne part pas maintenant je vais avoir des problèmes, Il sont sûrement plus nombreux que nous, de mon point de vue il vaut mieux fuir.

C'est donc ce que j'ai fait, je me suis enfuit, non pas en courant, mais en marchant à une allure rapide, si le chien souriant voulais me suivre libre à lui de le faire, je ne suis pas son maître après tout je n'ai aucune raison de lui donner d'ordre. Je me dirigeais vers une ruelle éloignée de là où la police s'est arrêtée, j'entendais très bien que je m'éloignais d'eux, le bruit des sirènes était de plus en plus faible au fur et à mesure que j'avançais, je ne compte pas me faire avoir aussi facilement, surtout pas après m'être fait humilier sans aucune once de respect. Après un long moment de marche j'arrivais dans la dite ruelle, il n'y avait presque aucune lumière, je voyais à peine ce qui se trouvait autour de moi, mais bon je voyais quand même assez bien pour ne pas me prendre les obstacles sur le chemin, j'ai récupéré un manche à balais isolé de sa brosse au passage, réflexe automatique.
avatar
Ludwig Ziegler

Messages : 17
Date d'inscription : 22/06/2017
Localisation : là ou on ne souhaite pas me voir

Évolution
Niveau globale: 3
Expérience:
0/40  (0/40)
Point de vie:
6/6  (6/6)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hatred, Madness and Dreams. [Terminé]

Message par Smile.dog le Mer 28 Juin - 20:44

Smile Dog se rapprocha de la table sans s'inquiéter des sirènes de police, normalement le "coupable" était toujours sur place donc ils ne devraient pas venir les emmerder...

Alors qu'il lapait un tasse de thé en écoutant l'explication du???magicien? Le canidé creepypasta fut éblouit par un grand flash de la part des voitures de police, quels idiots ces humains...
Quand ils rouvrit les yeux, la table et le reste avaient disparus, rhoo mais c'est que de la police, y'a rien a craindre...bon...

Tout de mème intrigué par cette histoire d'aide à la libération en échange d'informations, ça peut être intéressant...ou amusant selon ce qu'il voulait en faire, dans tout les cas d’après ce qu'il disait, ca ne pouvait être que bénéfique pour celui qui signait le contrat, mais il allait falloir lui poser quelques questions, a commencer par, comment il pourrait le libérer lui,si lui mème ne pouvait pas se téléporter hors de la cellule?

Smiley  partit dans tranquillement dans la mème direction que l'homme, sans pour autant être a coté de lui.
Il allait se balader un peu, le jeune homme finira peut être par revenir, sinon bah tant pis.

Avec son étérnel sourire il se tourna vers l'homme et s'adressa a lui, dans son esprit.

"Alors, que compte tu faire mon grand?"

Demanda-il alors qu'il marché dans la rue, pas vraiment géné par l'obscurité qu'offrait cette belle nuit.
avatar
Smile.dog

Messages : 12
Date d'inscription : 23/06/2017
Age : 26

Évolution
Niveau globale: 2
Expérience:
0/30  (0/30)
Point de vie:
5/5  (5/5)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hatred, Madness and Dreams. [Terminé]

Message par Yumekui Kuro Baku le Mer 5 Juil - 12:17

Restriction d'énergie

On parle souvent des rumeurs, après tout, c’est quelque chose de terriblement attirant, fascinant, comme appétissant. Beaucoup s’en nourrissent, vraies ou fausses, elles sont utilisées afin de faire le mal autour de nous. Une rumeur sur une pauvre jeune fille, un pauvre jeune homme, à l’école, entouré de dizaines de démons n’attendant que le petit moment de faiblesse. Comme c’est amusant, et ces rumeurs ne font qu’enterrer encore plus ces pauvres gens. Ils ruminent, se cachent des autres, fuient la réalité, et viennent me rejoindre. Je les accueille à bras ouverts, alors, ils ne se posent pas de question, suivant comme des moutons le berger qui leur tends l’herbe la plus fraiche qu’ils n’ont jamais pu brouter.

Mais où ai-je la tête ? Où en sommes-nous actuellement ? Ah ! Mes invités sont à présent en sureté provisoire. Je vais pouvoir m’accommoder de mon rôle de diablotin au sourire angélique. Enfin, j’aurais apprécié pouvoir revenir dans un état réel, mais, comment expliquer cela ? La capacité que je viens d’utiliser, ce n’est pas quelque chose que je maîtrise encore tout à fait. Il me faudra du temps pour retrouver le niveau de magie que je possédais auparavant, je ne peux plus interagir avec la réalité. C’est embêtant tout cela, comment vais-je pouvoir m’amuser à torturer l’esprit de ces pauvres fous ? Ils ne pourront pas me voir, du moins, pas totalement.

Disons que je vais utiliser un procédé intéressant, passer d’un côté d’un autre du plan est particulièrement difficile et couteux en énergie. Si ce chemin n’était pas si difficile à traverser, dîtes vous que le monde serait actuellement sous l’emprise des maîtres des rêves comme moi. Pourquoi ? Car nous n’avons aucune logique, nos limites ne s’arrêtent pas à notre corps, mais à votre esprit. Vous voyez où je veux en venir ? Grâce à la graine que j’ai pris soin de planter précédemment dans l’esprit de ces gentils jeunes gens, je vais pouvoir revenir. La réalité vous commande, mais elle ne peut faire plier mon existence. Je ne suis pas vos lois, je suis mes propres lois. A présent, avec ce peut d’énergie récupérer de la croyance de ces moutons, je vais pouvoir revenir.

Très légèrement, se faufilant dans le regard de cet homme totalement recouvert de tissue, et de ce mouton en habit de loup, se glissait une silhouette. Peut importe qu’ils tournent la tête, le visage, les yeux, le regard, rien ne leur permettra d’avoir cet étrange personnage en plein visuel. Comme s’il n’était pas ici, mais dans le coin de leur esprit. Loin de vos capacités réels, inatteignable. Vous ne pouvez voir que ce long bras fin et crochu qui approche un papier du centre de votre vision. Le contrat précédent, avec les termes ajoutaient. Impossible de lire, et pourtant, vous savez exactement de quoi il s’agit. Etrange n’est-ce pas ? Non, onirique je dirais. Le bras disparut ensuite en reprenant le morceau de papier avec lui, la silhouette venait de disparaître du coin de leur esprit. Désolé, cela vient de me demander tellement d’énergie, que je n’ai pu faire mieux.

Les termes du contrat sont les suivants. Pour le client, celui-ci pourra vivre sa vie comme il l’entend, rien de bien méchant jusque là. Sa seule mission, sera de rapporter des informations sur le gène psychopathe et ses allèles, ses parallèles, ou tout autre synonyme que vous pouvez leurs donner. En échange, moi, Yumekui Kuro Baku, assure de vous libérez d’un emprisonnement, quel qu’il soit et ce, à partir de la signature du contrat. Bien sûr, je ne pourrais pas vous sauver de la mort elle-même, votre âme ne pourra plus m’appartenir à partir de ce moment. Alors ? Je vous laisse réfléchir à cela, nous nous retrouverons, peut être signerez-vous ce contrat la prochaine fois ? Vous avez le temps d’y réfléchir, d’ici là, je vous souhaite bonne journée, et bonne nuit. Faîtes de beaux rêves.

[HRP : Baku n'a plus d'énergie, il ne peut plus participer au RP et se retire donc. Merci à vous, et je m'excuse de partir si brusquement, mais je ne peux pas permettre des actions que mon personnage ne peut réaliser.]
avatar
Yumekui Kuro Baku
Admin

Messages : 129
Date d'inscription : 24/04/2017
Age : 21
Localisation : Quelque part, buvant une tasse de thé.

Évolution
Niveau globale: 10
Expérience:
10/110  (10/110)
Point de vie:
10/10  (10/10)

Voir le profil de l'utilisateur http://creepypastarpg.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hatred, Madness and Dreams. [Terminé]

Message par Ludwig Ziegler le Mer 5 Juil - 14:35

Je marchais lentement dans les ruelles, je voulais juste m'éloigner de la police, ce serais dommage de se faire attraper aussi rapidement, mais une voix étrange retentit dans ma tête, comme si quelqu'un qui n'était pas présent s'adressait à moi, c'était étrange, je pensait pourtant être seul. Je pris un peu de temps pour m'arrêter, ne suis-je pas en train de devenir schizophrène? Non c'est très peu probable, alors qu'est-ce que c'était? Un regard à gauche, personne, un regard  à droite, personne non plus. Ou que je regarde il n'y avait personne qui aurait pu venir me parler au péril de sa vie, mais alors qui, c'est là que mon regard s'est tourné vers mes arrières, ce serais ce chien souriant qui aurait parlé dans ma tête? Pourtant un chien ça ne parle pas, c'est peu probable que ce soit lui, c'est exact, peu probable, car je sait que rien n'est impossible.

Mon regard est resté fixé sur ce chien pendant un moment, puis je repris la route, j'avais autre chose à faire. C'est à ce moment que j'eu cette vision, une main sombre qui mis devant mes yeux le fameux contrat que l'autre personnage voulait que l'on signe, ne t'inquiète pas je risque pas d'oublier, mais par contre ce n'est pas garantit que je le signerais, crois moi. Malgré la vision qui s'est imposée à moi je continuais d'avancer, on croirais presque que j'ai complètement ignoré celle-ci, mais ce n'était pas le cas, je suis juste très peu réactif, comme ils ont pu le remarquer plus tôt, je ne réagit même pas à la douleur, qui est pourtant une des sensations auxquelles on réagit le plus. Je continuais mon chemin, la voix entendue plus tôt n'a pas eue de réponse de ma part, et je m'en moquais de toute manière. J'avançais, lentement, sans vraiment faire de bruit distinct excepté des bruit de pas.

Dans mon champ de vision quelqu'un est entré, un civil qui pensait pouvoir trouvé le repos ici, et c'est le repos éternel qu'il obtiendra. Je me suis avancé lentement dans son dos, sans faire de bruit, l'attrapant par la gorge et le traînant dans l'obscurité, là ou personne ne pourra le voir se faire abattre. Voici le sort que je réserve aux faibles d'esprit, mon manche en main, je le plaquais au sol en utilisant mon autre main pour l'empêcher de crier, le bâton fu ensuite planté dans son oeil droit, puis dans son oeil gauche, et tout en laissant le bâton dans l'oeil gauche je lui ai broyé la gorge pour qu'il meure d'asphyxie. Me relevant ensuite, je me suis dirigé dans un autre endroit, m'isolant des autres, m'éloignant du chien également, je me moquais de savoir si il allait me suivre ou pas, de toute manière ce n'est qu'un chien, j'ai toutes les raisons au monde pour l'ignorer.

[HRP]Je quitte également le RP, Ludwig va juste se balader dans l'obscurité et tuer des gens, il ne va rien faire de vraiment spécial[HRP]
avatar
Ludwig Ziegler

Messages : 17
Date d'inscription : 22/06/2017
Localisation : là ou on ne souhaite pas me voir

Évolution
Niveau globale: 3
Expérience:
0/40  (0/40)
Point de vie:
6/6  (6/6)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hatred, Madness and Dreams. [Terminé]

Message par Smile.dog le Jeu 6 Juil - 20:42

Smile.dog riccanait doucement, il n'attendait pas vraiment de réponse de la part de l'homme, il continuait de marcher tranquillement dans la rue, personnellement il pas inquiéter par la police, mais bon a vrai dire, cela devenait trop lassant a son gout tout çà, les sirènes en fond et ce "contrat".

Alors qu'il aller se re-transporter cher lui, il vit un main griffue rentré dans son champ de vision, il tourna un peu la tète avants de se rendre compte qu'elle n'avait pas d'existence physique et qu'elle était directement dans sa téte, ce qui le fit rire doucement, alors qu'il était en train de "lire" le contrat.

Il souria a plein crocs et parla a la main imaginaire.

"Bien que ça est l'air d’être dès plus avantageux pour moi, je me voit contraint de le refuser. Vois-tu, ton contrat et d'un ennui mortel, et une potentielle capture serait sans doute amusante.
Et puis ça fait des siècles que je sait qu'il ne faut pas faire confiance a un contrat."


Il s'étira et regardait l'homme étrange s'éloigner vers un civil qui avait la mauvaise idée de passé par la.
Bon, bien que ce fut amusant, l'ennui le gagnait, c'est donc sans plus de cérémonie qu'il disparu sans laisser de traces.


(/hrp: finish)
avatar
Smile.dog

Messages : 12
Date d'inscription : 23/06/2017
Age : 26

Évolution
Niveau globale: 2
Expérience:
0/30  (0/30)
Point de vie:
5/5  (5/5)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hatred, Madness and Dreams. [Terminé]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum